Michel Follorou - photographe - auteur - réalisateur.

Michel Follorou

Photographe, auteur, réalisateur, preneur de sons, Michel Follorou vit et travaille à Paris, puis en Bretagne. 
Son exposition « Rencontres en Inde » saluée et produite par le ministère des Affaires étrangères et par le ministère de la Culture sera présentée en Inde pendant six ans dans toutes les Alliances Françaises et les Universités Indiennes. Son travail photographique se poursuit avec de nombreux grands reportages au Tibet, au Népal, en Afrique (Togo, Sénégal...) et dans le Maghreb ( Maroc, Tunisie, Egypte...). En France, il se fait connaître dès 1974 pour son travail d'immersion sur le terrain qui donne lieu à différents sujets sur l'état social du pays, intéressant de nombreux magazines de société. Dans les années 1980, ses reportages sur les SDF, les hospices ou la vie de marginaux dans la rue sont remarqués. De même, ses travaux sur les naufrages successifs de pétroliers sur les côtes bretonnes feront l'objet de nombreuses expositions,  de la publication d'un livre et la réalisation d'un film pour la télévision. En parallèle, Michel Follorou poursuit son travail d'auteur et expose différents reportages  aux thèmes très divers :  « mort au couvent de sœur Louise », «Sylvia Davis, poétesse anglaise », «Bartolomeo Formantelli, facteur d'orgue »... 
Co-fondateur du collectif photographique SELLIT, avec Michel Thersiquel, Guy Hersan et Alain Le NoaiIlles, ses photographies sont remarquées et saluées par Willy Ronis, Irina Ionesco et Gisèle Freund qui encouragent Michel Follorou à davantage exposer. 
En 1978, Michel Follorou entre à l'agence Rapho.
Réalisateur dès 1980, il collabore avec la chaîne de télévision, France 2 (émissions « Voir », « Fenêtre sur,,, »)et réalise une série de films et courts métrages. En 1982, il rencontre la cinéaste Jeanne Labrune et réalise pour elle un travail photographique à l'occasion du tournage des «Prédateurs » avec Maurice Garrel et  Roland Blanche. 
En 1983, l'émission de télévision  « Flash 3 » dédiée à la photographie qui présente le portrait des photographes Jean-loup Sieff, Lucien  Clergue, Helmut Newton, Robert Doisneau, Jacques Henri Lartigue, consacre également un portrait à Michel Follorou.
Preneur de sons et réalisateur, à partir de 1985, ses recherches sur le son et les univers sonores le conduisent à travailler pour l'Atelier de création Radiophonique, ACR de France Culture, avec Alain Trutat et René Farabet. Dans ce contexte, Michel Follorou consacre un film à Yann Paranthoën « check-up du nagra IV S 3328». En 1995, il crée la société AMF Production, puis en 1997 une unité de production et post production TV, ainsi qu'un studio d'enregistrement du son et création sonore. 

La photographie, l'audiovisuel, le son, sous toutes les formes comme moyens d'expression nourrissent son état de vigilance créative. Michel Follorou porte un regard sensible, profond sur son environnement qui lui permet de capter la quintessence des situations observées et d'en révéler la force émotionnelle. 
Depuis plus de vingt ans, Michel Follorou a réalisé pour la télévision une centaine de portraits sensibles de personnalités, (Edgard Morin, le Dalai Lama,  Dominique Desanti, Simone Veil, William Christie, Karine Saporta, Ana Ventura, Jean-Pierre Mocky, Yves Copens, Mickael Lonsdale, Isashi Okuyama, Yann Paranthoën...).

Aujourd'hui, libéré des contraintes professionnelles, Michel Follorou revient à la création photographique. Ses travaux de recherche le conduisent à expérimenter, dans une approche intime, intuitive et déroutante, les thèmes de la lumière, de la matière et de la couleur. Son cadre de recherche : un même mètre carré d'un mur pauvre d'une église dont il explore et photographie inlassablement depuis 4 ans, les effets fugitifs de la lumière sur la matière. Sous son œil d'une rare acuité et sensibilité, le banal se transforme en œuvre d'art, abstraite, résolument contemporaine, totalement inédite. Captant et façonnant la lumière, comme un peintre travaillerait ses couleurs et son motif, Michel Follorou transfigure son mètre carré de mur lépreux, dévoré de salpêtre en une variété infinie de tableaux photographiques aux rendus saisissants de pureté et de beauté.En quatre ans, Michel Follorou a composé une imposante production d'oeuvres originales d'une exceptionnelle créativité et d'une surprenante diversité.

Pour découvrir l'oeuvre photographique de Michel Follorou :
www.michel-follorou.fr et sur facebook

Michel Follorou